En collaboration avec Promutuel Assurance

Vous venez de louer un appartement? Saviez-vous que, même si vous êtes locataire, vous avez besoin d’une assurance habitation? Eh oui, car même si votre propriétaire assure le bâtiment, de votre côté, vous devez protéger vos biens personnels et couvrir votre responsabilité civile. Mais comment ça marche? Que devez-vous assurer ou à quoi devez-vous penser? Voici un petit guide pour savoir comment bien assurer votre logement et avoir l’esprit tranquille.

Si, après coup, vous avez besoin de plus d’infos ou de demander une soumission, vous pouvez communiquer avec un représentant de Promutuel Assurance ou visiter notre page Assurance location.

Vérifiez l’assurance habitation de vos parents

Si vous occupez temporairement un logement pendant vos études, demandez à vos parents de communiquer avec leur représentant en assurance pour vérifier si leur police couvre les dommages aux biens et la responsabilité civile des élèves et étudiants.

Magasinez

Il y a de nombreux assureurs et de nombreuses couvertures qui existent. Avant d’arrêter votre choix, magasinez. Établissez vos besoins en assurance et parlez avec des représentants pour connaître vos options. Faites attention de comparer les différentes couvertures avec des protections équivalentes. Ça signifie : voyez à ce que les conditions (franchise, option d’indemnisation, limitations, responsabilité civile, etc.) soient semblables.

Estimez votre besoin en responsabilité civile

Votre assurance en responsabilité civile sert à couvrir les conséquences financières que vous devez assumer lorsque vous causez involontairement des dommages à d’autres personnes (des tiers). Par exemple, vous quittez votre appartement en laissant par mégarde un robinet ouvert et ça cause des dommages à la cuisine d’un voisin, etc. Quand vous souscrivez une assurance, prenez une couverture suffisante pour ce genre d’incident.

Évaluez la valeur de vos biens

Pour bien établir vos besoins en couverture, faites une liste des biens que vous possédez et évaluez combien cela vous en coûterait en ce moment pour les remplacer en cas de dommages ou d’incident. Si vous avez les factures de leur achat, conservez-les aussi comme preuve. C’est toujours un plus. Cette évaluation va vous permettre d’établir le montant pour lequel vous avez besoin de vous assurer.

Transmettez toutes les informations nécessaires

Pour vous assurer d’avoir la couverture qui convient à votre situation, veillez à bien indiquer tous les détails qui peuvent affecter votre protection : colocation, nombre de personnes dans le logement, animaux de compagnie, si vous êtes travailleur autonome, état civil, etc. Bien sûr, votre représentant va vous poser probablement ces questions, mais voyez à répondre honnêtement et vérifiez bien que tous les détails sont là.

Examinez et choisissez les couvertures dont vous avez besoin

Selon vos besoins (et vos moyens), vous avez le choix entre plusieurs types de couvertures d’assurance.
Il y a la protection pour la responsabilité civile et les dommages de base aux biens comprenant l’incendie, le vol, le vandalisme, le vent, la grêle, etc.

Il existe également une couverture plus étendue qui protège les biens contre tous les risques, sauf ceux exclus, et inclut la garantie en responsabilité civile.
D’autres protections supplémentaires (avenants), comme le refoulement d’égout et l’infiltration d’eau, sont souvent disponibles. Discutez avec votre représentant pour décider lesquelles ajouter à votre police d’assurance locataire.

Songez à votre franchise

La franchise est le montant que vous acceptez d’assumer lors d’un sinistre. Par exemple, si votre assurance locataire a une franchise de 500 $ et que vos biens sont volés, vous allez devoir absorber les premiers 500 $ de votre réclamation. Cette franchise est applicable à chaque réclamation, peu importe son montant. Assurez-vous donc, avant de l’établir avec votre représentant, de savoir quel est le montant que vous pouvez débourser en cas d’incident.

Sachez aussi que plus vous prenez une franchise élevée, plus vous ferez baisser votre prime d’assurance. Cela peut vous permettre d’économiser. Attention! Comme c’est mentionné plus haut : soyez certain de pouvoir assumer ce montant en cas de dommages.

Pensez à mettre à jour votre couverture

Si, au cours de l’année, vous acquérez de nouveaux biens ou que vous prenez des décisions qui peuvent affecter votre couverture, comme celle de vous installer avec la personne que vous aimez, pensez à prévenir votre représentant. Vous pourrez ainsi voir à ajuster votre couverture en conséquence.

Partagez cet article :