Grâce à l’accroissement des nouvelles constructions et à la hausse du taux d’inoccupation moyen des logements au Québec, les tensions baissent sur le marché locatif. La chute des demandes combinée à la hausse de l’offre permet aux candidats locataires de disposer d’un choix plus important et de rééquilibrer le dialogue avec le propriétaire. Quelques conseils avisés vous garantiront de louer un appartement à Montréal dans des conditions optimales.

Renseignez-vous sur les pratiques légales

La connaissance de quelques notions de base vous permettra de déjouer les pratiques illégales et de mieux négocier les clauses de votre bail. Sachez que le propriétaire n’a pas le droit d’exiger le versement d’un dépôt de garantie, sauf à reverser 6% d’intérêts par an. L’augmentation du loyer ne peut avoir lieu qu’une fois dans l’année et doit être effectuée selon des dispositions très précises (délai d’information, etc.). Le propriétaire a l’obligation de délivrer un logement décent et de le maintenir dans cet état. Le bail commence généralement le 1er juillet et se termine au 30 juin de l’année suivante. Le locataire, sauf dans certaines situations très précises, est engagé pour un an ferme. Il peut toutefois effectuer une cession de bail ou une sous-location avec l’accord du propriétaire.

Définissez votre budget et vos priorités

Déterminez votre budget et hiérarchisez vos critères de recherche. Listez-les par ordre de priorité (emplacement, étage, taille, état, commodités, proximité des transports, etc.) afin de pouvoir faire l’impasse sur certaines exigences. Il est très fréquent de devoir faire quelques compromis afin de faire coïncider le budget avec les critères de recherche.

Repérez les appartements à Montréal

Consultez les annonces des sites internet, mettez en place des alertes, car les appartements les plus intéressants ne restent pas disponibles longtemps sur le marché (site du journal « la Presse » Kijiji, logisquebec.com, le journal Voir et La Gazette). Visitez les quartiers que vous ciblez et ouvrez l’œil afin de repérer les affiches « à louer ». Avant la visite, vérifier le temps de trajet indiqué jusqu’au transport, en faisant le chemin à pied ou en consultant Google Maps.

Préparez vos visites

Prenez rendez-vous en semaine, de préférence en soirée, afin de pouvoir juger du bruit (dans l’immeuble et dans le quartier) ainsi que de la luminosité naturelle du logement. Prêtez attention à l’état de l’appartement en jetant un œil sur la robinetterie, les planchers, etc. Notez si l’immeuble comporte ou se trouve à proximité d’un restaurant. Présentez-vous bien habillé et arrivez à l’heure. Enfin, évitez de mentionner dès la visite que vous avez un animal de compagnie.

Faites l’inventaire de ce qui est compris dans le loyer

Déterminez l’ensemble des frais qui sont pris en charge dans le loyer. Électroménagers, électricité, chauffage, téléphone, internet, etc. Autant de dépenses qui ont un impact significatif sur le budget global. Il faut savoir que le loyer indiqué dans le bail doit couvrir toutes les charges listées. Le propriétaire n’a donc pas le droit d’exiger de vous de payer d’autres charges, telles que les charges de copropriété, si celles-ci ne sont pas indiquées dans le bail.

Le suivi de conseils avisés vous permettra de trouver un logement répondant à vos critères. C’est à vous de jouer et de dénicher la perle rare !

Partagez cet article :