De nombreuses personnes en rêvent, devenir propriétaire est une belle expérience de vie qui demande cependant une certaine préparation. Avant de se lancer dans cette aventure, il est intéressant d’obtenir les informations importantes concernant les nouvelles dépenses à prévoir lorsque l’on devient propriétaire.

Si le montant de votre hypothèque va remplacer votre paiement d’un loyer mensuel, de nouvelles dépenses à chaque mois, à chaque année ou plus occasionnellement sont à prévoir. Anticipez-les !

Le montant des travaux de rénovation ou d’amélioration 

Auparavant en location, vous aviez l’habitude de payer seulement les petits travaux d’entretien de votre logement ou les charges de copropriété qui sont liés à l’entretien et à l’utilisation courante des lieux. En tant que propriétaire des lieux, ça sera désormais à vous de payer tout type de réparation et de petits et grands dégâts qui arrivent sans prévenir. 

En plus des petits travaux d’entretien courant, il vous faudra également assumer les frais des gros travaux. Ces dépenses peuvent concerner, un ravalement de façade, un ballon d’eau chaude à changer, etc. Si votre propriété est une copropriété, ce type de travaux sera préalablement choisi et voté en assemblée et vos possibilités financières du moment ne seront alors pas prises en compte. Vous devez être capable d’assumer ces frais à tout moment, sauf si comme dans certaines copropriétés, la vôtre fonctionne avec des provisions pour charges tout au long de l’année afin de prévoir les grosses rénovations. Renseignez-vous donc bien sur les charges de copropriété ! 

Si vous faites l’acquisition d’une maison individuelle, vous pourrez plus facilement étaler les rénovations et améliorations en fonction de vos possibilités financières. Vous pouvez aussi choisir les artisans ou encore les matériaux, en fonction de vos possibilités, mais vous serez seul à payer ces charges. On peut plus ou moins estimer le prix des rénovations et entretien sur le long terme à environ 1 % par an du prix du bien immobilier. Cette estimation est fiable sauf dans certains secteurs géographiques où les prix immobiliers sont très élevés ! 

Les taxes municipales et l’assurance habitation 

Obligatoirement payées par le propriétaire du bien immobilier, les taxes municipales sont la principale source de revenus des municipalités québécoises. Elles sont composées principalement de la taxe foncière générale dont les taux sont établis pour chacune des catégories d’immeubles en fonction des dépenses prévues. Ces taux sont déterminés annuellement par le budget de fonctionnement de la ville, qui est adopté par le conseil municipal au cours de chaque mois. Vous recevrez la facture en début de chaque année. 

Même si l’assurance habitation propriétaire n’est pas obligatoire en vertu de la loi, soyez au courant que la plupart des institutions financières exigent une preuve d’assurance de la propriété avant d’accorder un prêt hypothécaire. De plus, il est important de souscrire à une assurance habitation pour protéger votre bâti et vos équipements intérieurs des potentiels risques.

Les autres frais à anticiper en devenant propriétaire d’un bien immobilier

Avant tout, pour acheter une propriété, il vous faut anticiper la mise de fonds, c’est-à-dire la somme exigée par l’institution prêteuse pour vous octroyer un prêt. Une mise de fonds minimale de 5 % de la valeur de la propriété est nécessaire pour une maison individuelle, une copropriété divise ou un duplex. Celle-ci passe à 10 % pour un triplex ou un immeuble d’au plus 4 logements. Dans le cas d’une copropriété indivise ou d’une propriété qui ne sera pas la résidence principale de l’acheteur, il faudra prévoir une mise de fonds de 20 %.

Parmi les autres frais à anticiper lors de l’achat d’une propriété, on compte les frais de notaire. Le choix du notaire appartient à l’acheteur. Il faut prévoir environ 1000 $ pour couvrir ses honoraires selon les régions.

Vient ensuite la taxe de bienvenue nommée droits de mutation. Les droits de mutation sont réclamés par votre municipalité quelques semaines ou quelques mois après la conclusion de l’acte notarié et varient selon la valeur de votre propriété.

Certains acquéreurs d’une propriété voudront aussi avoir recours aux services d’un inspecteur préachat afin que celui-ci vérifie l’état de l’ensemble de la propriété avant d’acheter. Le coût de cette opération peut varier selon la taille et l’ancienneté de la propriété, mais son montant sera autour de 500 $ environ. 

Enfin, en tant que nouveau propriétaire, vous aurez certainement l’envie de prendre grand soin de votre bien, de l’aménager, de l’équiper ainsi que de le décorer à votre goût. Prenez alors en compte de vos envies décoratives et de confort lorsque vous établirez votre budget !

Partagez cet article :