Afin de débuter votre nouvelle vie à Montréal en toute tranquillité, vous pouvez anticiper votre arrivée en trouvant premièrement un logement pour poser vos bagages et installer votre petite famille. Pour que votre installation soit durable, voici 4 choses à savoir avant de vous installer à Montréal.

1 – Les différentes dynamiques des quartiers de Montréal

Si vous n’êtes pas certain du quartier ou vous souhaitez vivre, parce que vous ne connaissez pas encore bien votre nouvelle ville et que personne ne peut vous héberger temporairement, n’hésitez pas à commencer par faire des recherches sur chaque quartier de la ville. En plus des quartiers les plus connus, mais aussi les plus cossus, Montréal compte également plusieurs quartiers en pleine mutation. Des lieux de vie dynamiques où il fait bon vivre à des prix raisonnables. En tant que nouveaux arrivants, vous choisirez certainement un appartement à louer ou une colocation au centre-ville plutôt qu’en banlieue. Pour vous familiariser avec la ville et les quartiers, essayez de trouver une carte et un plan du métro en ligne. Cela permet de vous situer et de connaître un peu les différentes zones de la ville avant votre arrivée.

2 – Les particularités des baux au Québec

Si un propriétaire accepte de vous louer un logement, il vous fera signer un bail (contrat de location écrit). Il est impératif de prendre le temps de bien lire ce document avant de le signer, notamment afin de savoir exactement ce qui est inclus dans votre loyer.

À savoir avant de signer un bail :

  • Au Québec, les baux se terminent chaque année le 1er juillet ce qui fait que les annonces sont particulièrement nombreuses à cette période et qu’il est plus aisé de trouver un logement à cette période.
  • Les appartements sont souvent équipés d’une machine à laver et d’un sèche-linge, mais beaucoup d’immeubles comprennent une buanderie/Laundry commune et payante au sous-sol. Dans d’autres cas, il faudra en trouver une dans votre quartier, ce qui peut paraître bien contraignant en hiver. Prenez alors ce critère en compte lorsque vous faites votre recherche.
  • Les charges sont comprises dans le loyer, ou à payer en plus de celui-ci. Au Canada, l’eau est gratuite et l’électricité (eau chaude, etc.) reste peu chère. Sauf l’hiver où le chauffage peut rapidement faire monter la facture.
  • Pensez à tout vérifier dans l’appartement avant de signer le bail, car il n’existe pas d’état des lieux obligatoire au Québec. Si vous voyez le moindre dommage, notez-le et prenez des photos. Communiquez ces informations au propriétaire qui devra signer une liste de dommages afin d’éviter d’être accusé pour des dégâts non causés par vous.
  • L’assurance habitation n’est pas obligatoire au Québec, mais il est conseillé d’en prendre une.
  • Il est impératif de demander un reçu à chaque fois que vous payez votre loyer.
  • Le préavis pour quitter un logement est généralement d’un mois. Après les 12 mois, vous avez la possibilité d’interrompre le bail ou de le renouveler en informant le propriétaire par courrier avec avis de réception.

Les baux québécois doivent contenir les informations suivantes :

  • Votre nom et vos coordonnées ainsi que ceux du propriétaire
  • L’adresse précise de la location
  • Le montant total du loyer (avec ou sans les charges)
  • Les conditions de règlement du loyer (dates et moyen de paiement)
  • La durée de la location
  • Les conditions de fin ou d’annulation du bail
  • Le montant et les conditions de la caution (remboursement également)
  • Le montant de la caution que le propriétaire conserve en cas de problème
  • Les responsabilités des parties en termes de réparations au sein du logement
  • Les conditions du préavis
  • Les conditions d’augmentation du loyer (après un an minimum)
  • Les conditions et interdictions particulières (fumer, animaux, etc.)
  • Les conditions d’entrée du propriétaire dans le logement.

3 – La location au Québec

Appartement, maison, duplex/triplex, chambre : de nombreuses possibilités s’offrent à vous pour la location à Montréal. Lorsqu’un appartement vous intéresse, informez directement le propriétaire lors de la visite. Celui-ci pourra alors vous proposer de remplir une « Offre de location » ou « Rental agreement », document qui lui permettra notamment de vérifier vos antécédents et votre cote de crédit au Canada. Si le locateur confirme oralement votre location, insistez pour obtenir une confirmation écrite, sans quoi, vous n’aurez aucune garantie de réservation du logement. Sur ce document peut notamment être inscrits les noms du locateur et du ou des locataire(s), le montant du loyer, l’adresse du logement et les mentions obligatoires. Si vous êtes étranger, vous pouvez également faire en sorte d’avoir certaines références d’anciens propriétaires afin de donner confiance à un futur propriétaire. Normalement, les propriétaires canadiens ne veulent que des références canadiennes, mais cela prouvera votre bonne volonté.

4 – Les réglementations pour une location à Montréal

Avant de commencer les visites, assurez-vous de disposer des papiers réglementaires, car vous pourriez sinon perdre votre temps en vous faisant refuser toutes les locations visitées. La réglementation pour une location à Montréal vous oblige notamment à être en possession de votre passeport, d’un numéro téléphone, d’un contrat de travail, de garanties bancaires et d’un compte de banque canadien (conseillé). Pour pouvoir obtenir une location à Montréal, vous avez des devoirs et des choses à respecter, mais aussi des droits par rapport au propriétaire. Les propriétaires n’ont premièrement pas le droit de vous poser des questions personnelles, notamment sur votre durée de séjour. Ils n’ont également pas non plus le droit de demander un versement dépassant un mois de loyer, de demander une caution ou encore d’exiger votre numéro d’assurance sociale (NAS). Enfin, le bailleur est responsable en cas de dégât matériel qui ne serait pas de votre fait, mais qui serait causé par l’usure et la dégradation avec le temps.

Sachez qu’il est assez facile de trouver une bonne location à Montréal et que vous pouvez vous faire aider par de nombreux sites en ligne pour trouver la perle rare qui correspond réellement à vos besoins.

Partagez cet article :