Quitter le nid familial pour habiter en colocation n’est pas toujours facile. En effet, même si vous adorez votre entourage, vous n’avez peut-être pas le même mode de vie. La colocation est un mode de vie très répandu car il comporte plusieurs avantages, notamment sur le plan financier. Cependant, ce dernier peut évidemment comporter quelques inconvénients … Voici donc les pièges à éviter lorsque vous serez à la recherche d’un colocataire.

1. Emménagez avec une connaissance

Il est toujours plus facile de vivre avec quelqu’un que vous connaissez qu’avec un parfait inconnu. Entendons-nous : les meilleurs amis ne sont pas toujours synonymes de meilleurs colocataires ! Cependant, il est certainement plus probable de bien s’entendre et d’avoir un mode de vie similaire à une personne que vous connaissez et appréciez un minimum … Sans tout partager tout partager pour autant!

2. Un départ prématuré

Il arrive qu’une personne habitant en colocation décide de partir. Qu’arrive-t-il si le bail n’est pas encore arrivé à échéance ? Habituellement, seules les personnes dont le nom figure sur le bail sont tenues de payer le loyer. Ainsi, pour éviter de vous retrouver seul à prendre en charge la totalité du loyer, demandez au propriétaire un bail multiple. En cas de problème, ceci vous évitera donc de porter la responsabilité d’un paiement dont vos colocataires devraient s’acquitter. Le bail multiple coûte un peu plus cher, mais il vous évitera bien des tracas.

3. Évitez la clause de solidarité

Certains propriétaires exigent la signature d’une clause de solidarité. Celle-ci impose au locataire de payer sa part du loyer jusqu’à la fin du bail, même s’il quitte le logement. Ceci peut entraîner de multiples querelles quant à la part de loyer à payer. Si tel est le cas, assurez-vous de trouver un autre colocataire pour remplacer celui qui est parti.

4. Dressez une liste des règlements du logement

Dès l’emménagement, vous devriez établir les règlements de votre appartement. Que ce soit par rapport à la nourriture ou à l’utilisation des pièces communes, ceci vous aidera à trouver le chemin vers une colocation harmonieuse. Demandez aux autres locataires de signer cette entente, afin d’être sûr que tous en aient pris connaissance.

5. Une assurance habitation pour tous

Il est important d’assurer votre logement contre les risques locatifs, tels que les incendies et les inondations. Soit vous prenez un seul contrat d’assurance et vous vous assurez que les noms de tous les locataires y sont inscrits, soit chacun se charge de sa police d’assurance de manière individuelle. Peu importe la solution pour laquelle vous optez, être assuré est primordial, particulièrement dans un contexte de colocation.
Maintenant que vous avez pris connaissance des pièges à éviter, la colocation n’a plus de secrets pour vous. Il vous suffit de profiter de votre nouveau mode de vie et des plaisirs qu’il peut engendrer!

Partagez cet article :