Internet des objets, domotique ou encore automatisation des appareils sont des termes qui qualifient l’ère de révolution numérique dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Mais reprenons au début, nous sommes aujourd’hui capable de synchroniser notre téléphone portable avec notre ordinateur, ce qui nous permet de retrouver notre historique de recherche sur ces deux appareils ou de lire un mail le matin sur notre ordinateur et d’y répondre plus tard dans le métro. Vous trouvez cela normal ? C’était pourtant loin d’être une réalité il y a quelques années. Le bond en avant qu’a opéré la technologie ces trentes dernières années a rendu possible la création de procédés qui relevaient encore de rêves futuristes au 20ème siècle.

Aujourd’hui, l’internet des objets est accessible pour le simple consommateur, tant cette technologie a pris son élan à la suite de la baisse du prix de ses composants mais aussi grâce aux possibilités qui se sont multipliées avec les innovations faisant leur apparition chaque année.

Dans les géants de ce marché, on y retrouve Google et Amazon. Mais une multitude d’autres entreprises, connues ou non, surfent sur cette vague qui inonde nos villes, nos commerces et nos maisons.
D’après le géant informatique américain Cisco, le nombre d’objets connectés en 2030 sera de 500 milliards, soit une multiplication par dix comparé au nombre d’appareils en circulation aujourd’hui.
Un marché donc prometteur, mais apporte-il vraiment un plus lorsqu’on décide de l’intégrer à notre maison ?

La domotique

Imaginez vous pouvoir lancer la cafetière et faire couler l’eau du bain simplement en éteignant votre réveil le matin, un rêve non ?
Pourtant ce genre de système est aujourd’hui rendu possible par la technologie. Le terme « domotique » désigne l’application de l’internet des objets dans notre maison. La domotique présente plusieurs avantages pour ses utilisateurs, qui peuvent réaliser des économies sur leur consommation d’énergie, améliorer leur confort ou encore augmenter leur sécurité.

Soyons plus concrets : la domotique peut vous permettre par exemple d’éteindre une lumière que vous avez oubliée en partant de chez vous, d’abandonner les clés traditionnelles pour donner un code d’accès personnel à votre conjoint(e), vos enfants ou vos amis ou encore créer différentes ambiances de lumière dans votre maison selon l’occasion, tout ça à partir d’une simple application sur votre téléphone portable. C’est aussi ce qui génère tout cet engouement autour de l’internet des objets, l’univers des possibles est infini. La technologie nous permet aujourd’hui d’automatiser à peu près n’importe quel équipement que l’on possède.

Contrôler toute sa maison à l’aide d’une simple application portable pourrait vous permettre de gagner beaucoup de temps et de faire des économies. Par exemple, en activant le mode « départ de la maison », une maison intelligente pourrait procéder à votre place à :

  • l’ouverture de la porte du garage et sa fermeture après votre départ,
  • l’extinction de toutes les lumières,
  • l’abaissement de la température de la maison,
  • la fermeture de tous les points d’eau,
  • l’activation du système de sécurité ainsi que des caméras de vidéosurveillance.

Très peu de maison sont « intelligentes » aujourd’hui mais l’essor de la domotique risque de profondément transformer le fonctionnement de nos habitations dans les prochaines décennies.
Et pour les économies, le confort et la sécurité, les objets connectés répondent présents même s’ils nécessitent encore un investissement assez conséquent.
Mais rassurez-vous, le développement de cette technologie devrait être lié avec la baisse de son coût. 

Les problèmes relatifs à des équipements connectés

Une étude collaborative menée par la Northeastern University et Imperial College London a révélé que les équipements connectés envoyaient régulièrement des données sur les habitudes des consommateurs à des entreprises tierces, comme Google, Amazon, Facebook, Spotify.
L’équipe de recherche a testé 81 appareils comme des réfrigérateurs, des télévisions ou des haut-parleurs intelligents et a remarqué que 72 d’entre-eux collectaient des informations sur les habitudes d’utilisation, les données de localisation et l’adresse IP de leurs propriétaires.
Cette collecte de données sert majoritairement à des fins commerciales, comme de la publicité ciblée.
Les données personnelles des consommateurs sont devenues une arme importante pour les grandes entreprises, car elles leur permettent de mieux cerner leur public cible et de la même manière, de mieux réussir à leur vendre leurs produits.
Et encore plus inquiétant, ce rapport indique que la quasi-totalité des télévisions intelligentes communiquaient avec Netflix, même si aucun compte du service de diffusion en continu n’était configuré sur la télévision.

Les objets connectés sont aussi facilement piratables. Ces équipements possèdent par défaut le même mot de passe et sont donc une cible facile pour les hackers si l’utilisateur n’a pas modifié les paramètres de base.

Que vous soyez un adepte ou pas, les équipements connectés prennent de plus en plus place dans nos maisons et qui sait, peut-être qu’ils modifieront considérablement l’intérieur de nos maisons d’ici quelques années.

Voir Aussi :

Sources :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1310156/internet-des-objets-collecte-de-donnees-utilisateurs-espionnage

https://www.lesaffaires.com/strategie-d-entreprise/entreprendre/linternet-des-objets-plus-quun-gadget/582550

https://www.futura-sciences.com/tech/definitions/internet-internet-objets-15158/https://www.lesaffaires.com/dossier/design-industriel-s-adapter-aux-enjeux-de-societe/connectivite-et-internet-des-objets-nouveaux-enjeux-pour-les-designers-industriels/612757

https://www.lesaffaires.com/dossier/design-industriel-s-adapter-aux-enjeux-de-societe/connectivite-et-internet-des-objets-nouveaux-enjeux-pour-les-designers-industriels/612757

Partagez cet article :