Bien que l’inspection avant l’achat ne soit pas obligatoire, elle constitue une étape incontournable pour connaître l’état réel du bâtiment et éviter bien des mauvaises surprises une fois que l’on est devenu propriétaire. Mais que faut-il vérifier lors d’une inspection de maison avant achat ?

La toiture

La toiture constitue l’un des postes à vérifier absolument lors d’un achat de maison. En effet, s’il s’avère que la toiture nécessite d’être refaite, il est encore temps de demander au vendeur de procéder aux travaux, ou de négocier une baisse de prix équivalente, voire de se rétracter à l’achat. Une inspection de la toiture permet également de détecter des infiltrations possibles, de vérifier les dégâts dans la maison et notamment au grenier.

L’isolation et les combles

Bénéficier d’une bonne isolation est indispensable pour garder une maison chaude en hiver et fraîche en été. Cela permet également de maîtriser ses consommations énergétiques et de maintenir le bien en bon état tout en limitant l’impact sur l’environnement. Si les murs sont anciens, il est toujours possible de souffler de la mousse isolante derrière pour faire baisser la note de chauffage, mais il faut savoir que ce type de travaux est coûteux et peut faire l’objet d’une négociation avec le vendeur.

La structure du bâtiment

Lors de son inspection, le professionnel vérifie les plafonds, les murs porteurs, les planchers, le vide sanitaire et bien évidemment les fondations qui doivent pouvoir supporter le poids de la maison et des travaux éventuellement envisagés. La présence d’un dépôt poudreux ou de fissures peut être le signe d’infiltration d’eau. Les professionnels sont à même de déterminer si la structure d’une maison n’a pas trop bougé et si elle est saine.

Le revêtement extérieur

Quels que soient les matériaux utilisés, l’état du revêtement extérieur doit être bon, sans fissure, traces d’infiltrations, ou chantepleures. Les fissures éventuelles peuvent en effet être à l’origine de pertes d’isolation et d’infiltrations d’eau par façade. Les fenêtres et portes doivent fonctionner correctement et permettre une isolation optimale. Le bois ne doit pas être pourri sur les cadres de fenêtres ou de portes, les balcons, les avant-toits et les garde-corps.

L’électricité

Il va de soi qu’il est indispensable de vérifier que le tableau électrique est aux normes et assure la sécurité des habitants de la maison même en cas de surtension et de court-circuit.

Le chauffage

Une inspection du système de chauffage central permet de voir l’état de l’appareil et de constater qu’il fonctionne au moment de la visite. Il convient également de s’assurer que le système est régulièrement entretenu par un professionnel agréé.

La plomberie

Les tuyauteries en PVC ou en cuivre correspondent aux systèmes modernes qui vont tenir encore longtemps, ce qui n’est pas le cas des vieux tuyaux en plomb qu’il va falloir changer à court terme. Sachant que refaire toute la plomberie coûte cher, ce type de travaux doit être chiffré et soumis au vendeur en vue d’une négociation.

L’air conditionné

Un nombre croissant de maisons sont équipées de systèmes de chauffage réversibles qui produisent du chauffage l’hiver et de l’air frais l’été. Autant faire vérifier le bon fonctionnement de l’installation avant l’achat, car les réparations sur ce type d’appareil sont très onéreuses et il serait dommage de prendre en charge des factures qui auraient dû incomber au vendeur.

Indispensable pour détecter les vices apparents et les indices de vices cachés, l’inspection de maison avant achat est le seul moyen de connaître l’état du bien et de déterminer si des travaux majeurs ou urgents sont nécessaires. Elle fournit des arguments pour négocier et permet de se retirer de la transaction dans le cas de travaux trop importants, ou si aucun accord n’est trouvé avec le vendeur.

Partagez cet article :