Rénover une maison ancienne peut être une opération intéressante à condition de savoir où on met les pieds. Car il est possible de sauver beaucoup d’argent en négociant le bien à la baisse et en réalisant une partie des travaux soi-même. Mais cela nécessite avant tout de bien connaître les différentes étapes de la rénovation d’une maison pour organiser et prioriser les travaux.

Refaire la toiture

Les bâtiments anciens souffrent souvent de graves problèmes d’isolation et de toiture. La rénovation de la charpente, le changement de la couverture et l’isolation de la toiture sont des travaux à effectuer dès le début du chantier, la priorité étant de mettre la maison hors d’eau et hors d’air avant de procéder aux autres étapes de la rénovation.

Démolir les murs abîmés

Après avoir vérifié qu’ils ne sont pas porteurs, la première étape de la rénovation de la maison consiste à faire tomber les cloisons et les murs trop endommagés ou qui n’ont plus lieu d’exister dans le projet d’aménagement. On procède généralement par étage en commençant par le niveau le plus haut afin d’éviter de salir le rez-de-chaussée lors de la rénovation des étages.

Rénover le gros œuvre

Après la démolition des parties abimées suivent les retouches de maçonnerie afin de consolider le bâti. C’est le moment de détecter les éventuels problèmes d’infiltration, d’humidité ou de remontées capillaires afin de les supprimer et d’effectuer un traitement antiparasitaire si nécessaire.

Prévoir les installations dans la maison

Une fois le gros œuvre rénové vient le moment de prévoir les installations de la maison : on effectue les saignées, les passages de gaines, on place les évacuations, et on crée tous les accès pour les futurs aménagements. On prépare également les encastrements conçus pour passer les matériels électriques et de plomberie. Si les portes et les fenêtres ne peuvent pas être remises en état, c’est également le moment de les changer.

Refaire l’électricité, la plomberie et le système de chauffage et de climatisation

Il s’agit de travaux fondamentaux pour remettre aux normes les installations électriques, la plomberie et le système de chauffage et de climatisation qui garantiront la sécurité des habitants de la maison et contribueront à optimiser les dépenses énergétiques.

Mettre en place l’isolation et préparer les supports

L’isolation thermique et phonique doit être revue dans l’ensemble de la maison, les plafonds et les murs enduits avec du plâtre, du mortier ou du ciment. Une couche de mortier doit être appliquée sur le sol pour l’aplanir afin de le préparer pour la pose du futur revêtement (carrelage, moquette, parquet…).

Faire un ravalement de façade de la maison

Si l’état de la façade le nécessite, on peut effectuer un ravalement de la façade, du mur arrière et des pignons de la maison après avoir traité les salissures et les endroits friables.

Poser les revêtements de sol

On pose les revêtements de sol tels que par exemple le carrelage, le parquet ou encore la moquette dans les pièces de vie et les pièces d’eau de la maison.

Installer les menuiseries

En fonction des matières choisies pour poser au sol et aux murs, on peut mettre alors les portes et les fenêtres en place.

Mettre en peinture et poser les revêtements muraux

Une fois les nouvelles ouvertures placées, reste à poser les revêtements muraux des différentes pièces, comme du papier peint, du carrelage mural ou de la peinture. Il s’agit de l’étape ultime avant l’installation des meubles.

La rénovation d’une maison ancienne comprend plusieurs étapes, différentes en fonction de l’état de la bâtisse. Certaines sont incontournables et urgentes, car elles sont liées à la solidité du bâti et la sécurité. Celles relevant du domaine de la décoration peuvent a contrario être différées dans le temps.

Partagez cet article :