Vous souhaitez acheter un condo ou une maison? En devenant propriétaire , vous pourrez cesser de payer un loyer et vous pourrez même en percevoir un. Cependant, il faut aussi avoir la capacité de payer son emprunt hypothécaire ainsi que les nouvelles dépenses à prévoir lorsqu’on devient propriétaire.

Voici 9 critères à considérer pour obtenir une hypothèque.

La mise de fonds

Pour l’assurance prêt hypothécaire, vous devez débourser un montant qui correspond à 5% du prix d’achat de votre maison. Donc, pour une propriété à 350 000$, la mise de fonds sera de 17 500$. Si votre logement coûte plus de 500 000$, le montant minimal est de 5% pour la première tranche de 500 000$ et de 10% pour le reste.   

Si vous êtes admissibles au Régime d’accession à la propriété, vous pourrez retirer jusqu’à 35 000 $ de fonds de votre REER pour vous faire une mise de fonds.    

Vous recevrez une prime d’assurance de la SCHL si votre mise de fonds est supérieure au montant minimal. Celle-ci varie entre 2,8 et 4,5% de votre emprunt hypothécaire.  Si votre mise de fonds est supérieure à 20%, vous n’aurez pas besoin d’une assurance prêt hypothécaire.

Votre budget futur 

Avant de songer à l’achat d’une première propriété, il est fortement recommandé de vérifier son dossier de crédit. Des anomalies pourraient nuire à vos chances d’obtenir une hypothèque. Il est également bon d’essayer de prévoir l’argent que vous pourrez avoir dans le futur. Un changement de situation pourrait potentiellement faire diminuer vos revenus.  

Votre capacité d’emprunt hypothécaire

Vos versements hypothécaires ne doivent pas dépasser 40% de votre revenu brut. Votre capacité d’emprunt peut dépendre d’une multitude de facteurs qui incluent, entre autres, votre salaire annuel, mais aussi vos dépenses courantes comme vos frais de logement. 

Pour déterminer votre capacité de paiement, aller voir un conseiller en prêts hypothécaires. Celui-ci vous posera plusieurs questions pour vérifier si vous êtes en mesure de payer votre hypothèque.   

La préapprobation hypothécaire par votre institution financière 

Recevoir une préapprobation de la part de votre institution financière vous permettra de faire une meilleure estimation de votre pouvoir d’achat. Les vendeurs sont également plus disposés à vendre leur propriété aux acheteurs qui ont reçu une préapprobation hypothécaire.  

L’obtention de la préapprobation hypothécaire est gratuite et peut se faire en consultant un conseiller financier. Gardez en votre possession tous les documents qui déterminent votre situation financière (compte de taxes, relevés bancaires, talons de paie, etc.). Vous serez plus en mesure de démontrer à votre conseiller financier que vous avez la capacité d’acheter une propriété. 

La période d’amortissement de l’emprunt hypothécaire  

La période d’amortissement est la durée que la banque vous accorde pour rembourser votre emprunt hypothécaire. Plus celle-ci est longue, plus vos versements mensuels seront bas. Cependant, vous paierez plus d’intérêts

La loi prévoit une période d’amortissement de 25 ans au maximum. Si vous avez les moyens, vous pouvez choisir de réduire votre période d’amortissement. Cela vous permettra de payer moins d’intérêts sur l’hypothèque de votre maison.  

Taux fixe ou variable? 

Lorsque vous obtiendrez un emprunt hypothécaire, vous pourrez choisir le taux d’intérêt que vous souhaitez. Un taux fixe reste le même pour toute la durée du terme. À la fin du terme , qui dure entre 2 et 5 ans, vous pourrez renégocier votre taux d’intérêt. Un taux variable comme son nom l’indique, varie en fonction du marché. 

Le taux fixe est généralement plus élevé que le taux variable. Cependant, si vous choisissez un taux variable, vous devez être capable d’encaisser les fluctuations des taux d’intérêt.  

La fréquence des versements hypothécaires 

Vous pouvez choisir de payer vos versements hypothécaires chaque mois, aux deux semaines ou à chaque semaine. Il est également possible de faire un paiement accéléré plutôt qu’un paiement régulier.

Celui-ci se calcule en fonction du nombre de semaines plutôt qu’en fonction du nombre de mois. Vous paierez un montant un peu plus élevé chaque année, mais vous réduirez la période d’amortissement de votre emprunt hypothécaire.   

La possibilité de remboursement anticipé 

Vous aurez le choix entre une hypothèque « ouverte » ou « fermée ». 

Une hypothèque ouverte vous permettra de faire un remboursement anticipé, c’est-à-dire d’augmenter vos versements mensuels pour raccourcir la période d’amortissement. Elle s’accompagne cependant d’intérêts plus élevés. Une hypothèque fermée s’accompagne de taux d’intérêt plus bas, mais vous ne pourrez pas modifier le montant de vos versements comme bon vous semble.  

L’assurance-vie et l’assurance invalidité 

Certaines hypothèques incluent des assurances-vie ou des assurances invalidité.

L’assurance-vie permet de rembourser le montant de l’emprunt hypothécaire à l’institution si vous décédez. Elle est utile si vous partagez vos versements hypothécaires avec quelqu’un d’autre ou si vous avez des personnes à charge.  

L’assurance-invalidité protège l’acheteur en cas d’accident, de maladies ou de blessures. Il est important de bien la choisir, car elle s’accompagne de plusieurs conditions.

Partagez cet article :